Aller au contenu

Pour en savoir plus

LE GLAUCOME : LE VOLEUR SILENCIEUX DE LA VUE

Par Nicole Bélanger

Le glaucome est une maladie du nerf optique, le nerf qui transmet les images que vous voyez de l’œil au cerveau. Le nerf optique est constitué de nombreuses fibres nerveuses (un peu comme un câble électrique avec ses nombreux fils).

Le glaucome endommage les fibres nerveuses, ce qui peut causer des taches aveugles et une perte de vision.
Le glaucome est habituellement lié à la pression à l’intérieur de l’œil, appelée pression intraoculaire (PIO). Lorsque l’humeur aqueuse (un liquide clair qui entre et sort normalement de l’œil) ne peut pas s’écouler correctement, la pression s’accumule dans l’œil. L’augmentation de la PIO peut endommager le nerf optique et entraîner une perte de vision.

glaucome

Figure 1 Oeil normal, oeil avec glaucome et gros plan du nerf optique

Types de glaucome : Glaucome à angle ouvert, à angle fermé, à pression normale et glaucome infantile.

Le glaucome à angle ouvert dont nous traiterons ici, est la forme la plus courante de glaucome primitif. Dans ce type de glaucome, l’humeur aqueuse soit le liquide clair qui se trouve à l’intérieur de l’œil, ne s’écoule pas de l’œil à un rythme normal par le minuscule système de drainage. La plupart des gens qui développent un glaucome primitif à angle ouvert ne remarquent aucun symptôme jusqu’à leur vision soit altérée. L’hypertension oculaire ou haute pression oculaire interne, est souvent un précurseur d’apparition de glaucome à angle ouvert. Lorsque la pression oculaire est supérieure à la normale, le risque de développer un glaucome augmente.

Facteurs de risque

Chez les personnes dont la pression intraoculaire est élevée, certains facteurs de risque détermineront si vous développerez le glaucome :

• votre degré de pression intraoculaire;
• vos antécédents familiaux de glaucome;
• l’épaisseur de votre cornée;
• certaines conditions du nerf optique;
• votre origine ethnique (Afro-Américaine, Asiatique de l’Est);
• l’âge avancé.

Si votre risque est élevé, il est recommandé de réduire votre pression intraoculaire pour prévenir tout dommage futur.

Diagnostic

Parce qu’il ne produit pas de symptômes apparents, le glaucome est une maladie difficile à détecter sans examens des yeux complets et réguliers. Une surveillance continue est nécessaire pour détecter les changements. Au cours d’une évaluation de dépistage du glaucome, vous pourriez passer les tests suivants :

• tonométrie pour vérifier la pression oculaire;
• gonioscopie pour déterminer les angles de drainage oculaire;
• ophtalmoscopie pour évaluer l’apparence du nerf optique;
• test de champ visuel pour évaluer la vision périphérique;
• tomographie par cohérence optique pour évaluer l’épaisseur de la rétine et du nerf optique.

Traitement

Le glaucome est une maladie chronique. Bien qu’il n’y ait pas de remède contre le glaucome, il est souvent possible de le contrôler par de bonnes mesures de gestion.

L’objectif du traitement du glaucome est d’abaisser la pression oculaire à une « pression cible ». Il s’agit d’un niveau de pression qui risque moins de causer d’autres dommages au nerf optique. La pression cible varie d’une personne à l’autre. Votre pression cible peut changer au cours du traitement.

Médicaments

On peut vous prescrire un médicament pour réduire votre pression oculaire lorsque le risque de perte de vision est suffisamment élevé pour justifier une intervention. Le traitement consiste souvent en gouttes pour les yeux et plusieurs médicaments sont disponibles pour traiter le glaucome.

Ces médicaments peuvent fonctionner de diverses façons :

En réduisant la quantité de liquide que l’œil produit continuellement;

En augmentant le débit du liquide que l’œil produit continuellement.

Il peut aussi y avoir des combinaisons de médicaments qui travaillent ensemble pour réduire la production et augmenter l’écoulement de l’humeur aqueuse.

Traitements au laser

La trabéculoplastie sélective au laser (SLT) : intervention au laser par laquelle on envoie des rafales microscopiques d’énergie dans les voies de drainage de votre œil. Ces rafales ouvrent les trous de drainage dans le maillage et permettent au liquide de mieux s’écouler. Cela peut réduire la pression dans l’œil et aider à prévenir les dommages au nerf optique et la perte de vision.

L’iridotomie périphérique au laser : un laser est utilisé pour créer une ouverture dans l’iris afin que le liquide puisse pénétrer plus facilement dans l’angle de l’œil. Cette intervention est pratiquée chez les patients qui présentent des angles étroits ou dont les angles semblent susceptibles de se refermer. Une lentille de contact spéciale est installée sur votre œil pour aider à diriger le faisceau de lumière à haute énergie du laser vers l’iris. Le laser fait ensuite un ou deux trous dans l’iris.

Chirurgie

Dans les cas où les gouttes et le laser n’arrêtent pas la progression du glaucome, une intervention chirurgicale peut être recommandée pour créer un nouveau passage permettant à l’humeur aqueuse de s’écouler hors de l’œil.

Ces interventions comprennent :

• La trabéculectomie : intervention par laquelle un rabat est créé dans la paroi de l’œil pour permettre une fuite contrôlée de liquide dans les tissus qui entourent l’œil.

• Le séton : implantation d’un réservoir de drainage derrière l’œil que l’on connecte aux structures de drainage de l’angle à l’aide d’un tube enfoui dans la paroi de l’œil. Le liquide s’écoule ensuite vers le réservoir, où il est absorbé.

• La chirurgie miniinvasive du glaucome (MIG) : cette intervention consiste à insérer de minuscules dispositifs dans le système de drainage de l’angle pour contourner l’obstruction et permettre à l’humeur aqueuse de s’écouler plus facilement. Il y a plusieurs dispositifs sur le marché à l’heure actuelle, et il est probable que d’autres deviendront accessibles dans un avenir rapproché.

Source : Société canadienne d’ophtalmologie. « Le glaucome. » https://www.seethepossibilities.ca/sante-oculaire/glaucome/?lang=fr (consulté le 12 novembre 2021).